Les roses sont rouges et les carapaces sont bleues. Ou l’inverse. [Mario Kart 8 Deluxe, Switch]

Si Nintendo propose un “copier/coller”, est-ce que je peux aussi me contenter de reprendre mon test de la version Wii U ou le communiqué de presse? A quelques détails près, Mario Kart 8 Deluxe est Fantomas, euh, est Mario Kart 8. Attardons-nous donc quand même sur ces détails.

La vie est belle

Prenez le jeu de base, ajoutez-y les deux DLC (circuits et personnages), complétez avec une pincée de nouveautés (personnages et objets), posez au sommet une cerise en forme de “mode bataille” et vous obtenez un joli gâteau. Succulent, mais que vous aviez déjà dégusté il y a trois ans. Ce gâteau est heureusement plus grand et vous allez pouvoir le partager avec plus de gens: la connectivité entre consoles Switch permet de jouer jusqu’à huit en local, chacun sur sa console, tandis que les modes classiques, deux, trois et quatre joueurs en écrans partagés, restent disponibles, en mode TV ou portable. Soyons toutefois réalistes, dans ce dernier, jouer à plus que deux rend le tout assez peu lisible, dû à la petitesse de l’écran. Les joies du multijoueurs nous sont encore d’ailleurs assez inconnues, puisque personne ne se trouvait sur les serveurs pendant notre phase de test. Pour rappel, n’oubliez pas que, dès cet automne, le multijoueurs de la Switch devient payant.

Switch volants

Au passage on en profitera pour vendre des tits n’accessoires.

Le destin s’en écarte

Mario Kart 8 Deluxe Switch Inkling

Conduire ou peindre, il faut choiseindre.

Au rang des nouveautés, on retrouve donc trois personnages repêchés d’anciens opus, à savoir: le Roi Boo, Bowser Jr. et Skrillex (BOUM, Bangarang! … ah non, pardon: Skelerex), ainsi que la fille et le garçon Inkling de Splatoon. L’ensemble des conducteurs est ici disponible dès le début du jeu, y compris donc tous ceux arrivés précédemment via les DLC. Côté bonus, la plume permettant de sauter et le Boo de dérober des objets aux adversaires, refont également leur apparition. D’ailleurs, il est désormais possible de transporter deux objets en même temps, un peu comme le proposait Double-Dash sur GameCube. Les pièces détachées des karts devront elles se débloquer à nouveau petit à petit. Concernant les circuits, c’est pareil, les 48 sont exportés tels quels dans cette nouvelle version. Même le son d’ouverture du jeu, avec Mario énonçant “Marrrrio Karrt Eiiiight” est strictement le même et n’a même pas droit à un petit “Deluxe” avec un accent italien.

Personne ne joue avec les mêmes karts

Mario Kart 8 Deluxe Switch balons

Ces images sont issues du panel marketing, mais le jeu est toujours aussi pimpant.

MAIS, avec quatre grandes lettres, l’ajout principal de cette édition “premium pass” (osons le dire), c’est le retour du mode bataille, grand absent sur Wii U, parce que Thierry n’avait pas eu le temps de le finir, alors on y avait collé un ersatz-personne-n’y-verra-rien. Avec ses cinq styles de jeu différents (détruire les ballons avec des objets, garder un soleil le plus longtemps possible, faire un maximum de dégâts en lançant des bombes, collecter le plus de pièces et une espèce de capture du drapeau plutôt bien pensée), dans des arènes originales, on imagine déjà les soirées piquantes. On imagine car, comme déjà évoqué, les serveurs sont pour le moments déserts, mais devraient se remplir au moment où vous lirez ces lignes. Bien sûr, on aurait préféré que ce mode soit implémenté sur Wii U déjà, MAIS (bis) n’oublions pas que Mario Kart 8 reste indéniablement l’un des meilleurs (et de loin le plus complet!) épisodes de la saga. Le recyclage c’est bien, vive le développement durable. Mais il ne faut pas nous prendre pour des billes non plus. Bien que ce soit un peu léger de ne pas sortir un nouveau Mario Kart propre à la Switch, si vous disposez de la console et que nous ne possédiez pas déjà le jeu sur Wii U (ou alors si, mais que vous n’avez aucun respect pour vous-même), ne vous en privez pas. Sachant qu’il n’y a vraiment pas grand chose à se mettre entre les mains dans le catalogue switchesque pour le moment, doit-on le rappeler. Dans le cas contraire, 80.- petragolmons, ça fera cher du gâteau amusant mais pré-mâché.

Note: 9 carapaces rouges / 10, si vous ne l’aviez pas sur Wii U

Réchauffé / 10, sinon

Edit: Contrairement à ce que nous avions annoncé, les personnages de Splatoon n’étaient pas disponibles sur Wii U via amiibo. Cette information a donc été retirée du test. Cette erreur serait due à un abus de calamars à la romaine et le responsable a été châtié.

 

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Leave a Reply