Dix en or en valent mieux qu’un [Dishonored 2, PC]

« Il n’y aucun déshonneur à s’adonner à l’art vidéo ludique » disait Nicolas Tesla, « Au temps pour moi » lui répondit Victoria 1er, chevauchant son poney mécanique. Voilà ce que serait l’univers de Dishonored, s’il se passait avec des personnages historiques.

Les Français d’Arkane reviennent avec Dishonored deuxième du nom. Ce FPS à la patte graphique unique, très inspirée par l’époque victorienne et teintée de steam punk, nous propulse 15 ans après les événements du premier épisode. Le tableau est vite posé: petite réception, même pas le temps pour les Ferrero, et voilà que débarque l’invité de la journée, accompagné de ses potes mécaniques. Mais un invité peut en cacher un autre: la sœur secrète de la mère de l’actuelle impératrice sort de l’ombre. Le complot se resserre et la prise de pouvoir ne se passe pas sans une belle tragédie impliquant la transformation de l’un des deux protagonistes en pierre. Le plus organique des deux sera votre choix pour l’aventure à venir.

Dishonored2_image1

Les Edouards aux mains d’argent à tête de vautours sont une vraie plaie.

Vous aurez donc la possibilité d’incarner soit l’impératrice, soit son père, Corvo (héros du premier épisode). Ceci n’aura pas d’impact particulier sur le scénario, mais plutôt sur les sorts que l’Outsider vous fournira (une sorte de dieu à la grecque, avec tout le côté mesquin de la chose). D’ailleurs, il est possible de refuser ces pouvoirs, ce qui ajoutera une bonne difficulté supplémentaire. En effet, ceux-ci offrent par exemple, la capacité de se téléporter ou de prendre possession d’animaux pour un court laps de temps. Même s’ils étaient déjà présents dans le précédent volet, ces habiletés spéciales ajoutent beaucoup à l’expérience de jeu et permettent d’emprunter de nouveaux chemins dans les différents mondes. J’ai particulièrement apprécié ce level design de très haute qualité (spécial dédicace au manoir mécanique).

Dishonored_2 PC flingue

Tirer ou ne pas tirer? S’afficher ou ne pas s’afficher?

Les missions se résument généralement à l’assassinat ou la neutralisation d’un ennemi de haut rang, avec objectifs secondaires facilitant l’immersion dans cet univers. Reste à savoir si vous privilégierez la manière subtile ou violente. L’infiltration demandant patience, observation et un bon timing et l’autre, plus bourrine et donc plus simple, permettant aussi de jolies phases de jeu. En conclusion, un titre attrayant, à l’univers original qui fait plaisir à voir, sortant ainsi d’une certaine conformité des actuels gros jeux.

Les débuts des ennuis commencent avec la rencontre de Jeanne Mas

Les débuts des ennuis commencent avec la rencontre de Jeanne Mas

Note: 8 Outsider sur 10

Également disponible sur PS4 et Xbox One

Author: Mush

Il est indubitablement, chez Semper Ludo, l’homme de tous les superlatives. Il est le plus grand que Founet, plus vieux que Marsouin, plus beau que Zyvon, plus riche que ces trois-là réunis et surtout plus en retard aussi, souvent. Parolier de l’extrême (le tube des 90ies "Au pied de la lettre", c’est lui), Guitare-héros à ses heures (les plus sombres de notre histoire), Mush fonce dans la vie tel une locomotive humaine. Une enfance menée tambour battant lui a permis de réunir un set complet de capacités vidéo-ludique (tout matériel confondu) de premier-ordre, mais pas que. Ses compétences et son vaste champ d’expertise dans de multiples domaines le tiennent éloigné plus que de raison de ses consoles et de son PC… Malheureusement pour nous tous. Il est donc de bon ton de chérir n’importe quel contribution de ce grand homme si vous parvenez à mettre la main dessus.

Share This Post On

Laisser un commentaire