Canonisation suisse [Yamgun, Android]

Quand on parle du chauvinisme français on dispose du coq et de son fameux “Cocorico”. Mais en Suisse on a quoi? La marmotte? C’est quoi le cri de la marmotte?

Yamgun ca va

Là ça va bien, je fais le ménage.

Yamgun est donc un jeu suisse (“Krakkrr Krakkrr”, fait la marmotte). Ce shooter 2D a été développé par Digital Kingdom, basé à Vevey, et se joue sur téléphones intelligents. Ou plutôt: se joue intelligemment sur téléphone. Nous sommes dans un futur où plus personne ne veut faire de maçonnerie, probablement parce que tout le monde a fermé ses frontières aux gens qui étaient d’accord de faire ce genre de boulot peu gratifiants, mais je m’égare un peu. Toujours est-il que des murs on en construit toujours dans le futur, mais ils sont en mousse. Comprenez qu’ils sont pas top solides. Alors quand des hordes de robots décident de se jeter dessus, on envoie un canon automatisé débutant protéger le tout. Oui, parce que “garde” non plus c’est pas un boulot très gratifiant. On empoigne donc son téléphone en mode paysage, le pouce gauche monte et descend pour définir la hauteur du canon et avec le droite on appuie pour tirer. Simple, classique pourrait-on dire, mais efficace.

La victoire par l’échec.

Yamgun android game over

Là ça va plus tant bien, je me suis fait déborder. Mais je récupère quand même du précieux métal.

Tel un schtroumpf grognon, moi j’aime pas les jeux sur téléphone. J’aime pas la sensation de mes doigts gras sur l’écran qui glissent en couinant. Je préfère appuyer sur des boutons, des vrais. En plus jouer sur téléphone ça vide la batterie. Mais je serais vraiment de mauvaise foi si je ne reconnaissais pas les qualités de Yamgun. La prise en main est très aisée et les premiers niveaux n’offrent que peu de résistance. Mais dès le 6e, préparez vos nerfs. Les ennemis se multiplient, tels des lapins robotisés, ayant chacun un pattern propre et il devient difficile d’être partout en même temps. Vous touchez donc l’échec du doigt. Un passage par le garage s’impose alors pour améliorer les capacités de votre canon. Pour ce faire, il faut amasser du métal avec la fonction aspirateur (c’est beau le futur quand même). Magie du gyroscope, c’est en faisant atterrir le canon puis en inclinant le téléphone sur la gauche que les éléments vont se mettre à glisser vers lui. Efficace, je vous dis. Même quand vous échouez, vous récupérez un peu de métal. Donc des échecs en séries finiront par vous permettre de triompher. Malin.

Yamgun android barre jaune

La barre jaune tout en bas de l’écran correspond au temps qu’il reste avant la fin du niveau.

 

Yamgun android amélioration

Va falloir me booster tout ça pour espérer avancer!

J’ai essayé le jeu sur Samsung Galaxy S4 sans aucun problème, ni ralentissement. J’ai toutefois noté un léger manque de réactivité lorsqu’il faut faire redécoller son canon. Et puisque je me trouvais assez nul, je me suis dit que cela devait venir de la taille de l’écran (quoi d’autre?). J’ai alors également essayé sur tablette Galaxy Tab S. J’y étais toujours aussi peu doué, mais le jeu s’y prêtait tout autant. Les graphismes, au demeurant très soignés, perdaient alors un peu de leur finesse mais cela reste de l’ordre du détail. Coutant 2.99 CHF et sans micro-transactions, il est bon de le préciser, <em>Yamgun</em> offre un challenge nerveux et bien pensé, à condition de supporter une progression impliquant de perdre souvent. Perso, je trouve ça très bien et j’aimerais bien savoir imiter la marmotte.

Note: 9 Wall-e sur 10

Également disponible sur iOS et puisque je suis sympa, je vous donne même les liens sur pitites zimages.android_badge_site ios_badge_site

 

 

 

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire