Black Friday Simulator 2019 [ They Are Billions, PC ]

Si vous aimez la gestion de ressources et les zombies, ne cherchez pas plus loin. They Are Billions, deuxième jeu du petit studio espagnol Numantian Games, vous propose de gérer une colonie de survivants, tout en résistant à des vagues de zombies (ou d’infectés, on s’en tape, ça revient au même) de plus en plus gigantesques. Le tout avec un style qui n’est pas sans rappeler les heures de gloire des jeux de stratégie en temps réel.

Bienvenue à Zombieland

They Are Billions PC

On commence doucement…

Sorti en early access en décembre 2017, They Are Billions (ou TAB) aura mis un an et demi pour se finaliser, avec l’ajout d’une campagne pour la version 1.0. Avant cela, seules les escarmouches étaient disponibles. Je possède le jeu quasiment depuis ses débuts et maintenant qu’il se considère terminé, j’ai décidé de vous en parler.

Commençons par les bases: TAB se joue en vue isométrique et la caméra n’effectue aucune rotation, ce qui peut être déroutant. Votre progression est en permanence chronométrée, avec les heures et les jours qui défilent en attendant la vague suivante. Vos bâtiments de production sont aussi réglés sur l’horloge et vous fournissent en ressources toutes les X secondes. En plus des matériaux de construction, vous devrez gérer votre nombre d’habitants, ainsi que la nourriture et l’énergie. Vos maisons produisent de l’or grâce à la population qu’elles hébergent, mais tous les autres bâtiments demandent des coûts d’entretien faisant baisser votre revenu. Ça devient un équilibre permanent entre la construction de défenses, d’avancées technologiques et de maisons.

They Are Billions PC

Mais voilà à quoi peut ressembler une fin de partie.

Rassurez-vous, vous pouvez mettre le jeu en pause à tout moment pour prendre le temps de la réflexion. Cependant, vous ne pouvez pas sauvegarder pendant les missions. Et c’est ça qui rend They Are Billions extrêmement dur, mais tellement addictif et satisfaisant. Le moindre bout de colonie non protégé peut vous faire perdre trois heures de jeu très facilement. Lorsque l’une de vos constructions se fait infecter, tous les ouvriers présents à l’intérieur sortent transformés en zombies. Si vous n’avez pas stoppé le 1er zombie, il y a peu de chances que vous arriviez à endiguer l’infection. En effet, chez Numantian Games on a appris à ne pas gaspiller l’espace. Vous devez généralement construire hyper serré pour espérer pouvoir tout caser et prospérer. Si un seul ouvrage tombe aux mains des infectés, c’en est fini de votre colonie.

They Are Billions, ou « ils sont des milliards » dans la langue de Lagaf, promet d’afficher masse de zombies. Effectivement, le jeu n’hésite pas à remplir la carte, promesse tenue. On s’approche plus de quelques milliers, mais bon on va quand même pas afficher un milliard d’unités le but c’est pas de cramer des PC.

Plantes VS Zombies

They Are Billions PC

Tiendra, tiendra pas?

On retrouve dans TAB toutes les ficelles habituelles des jeux de stratégie: production, recherche, défense. Alors on construit des ateliers pour rechercher des nouvelles technologies, on produit des unités et on fait plusieurs couches de murs pour arrêter les vagues. Assez littéralement d’ailleurs. Une fois que le nombre de zombies qui vous attaquent devient suffisant, la masse commence à se comporter comme un fluide. Vous avez donc un tsunami d’ennemis qui vous arrive en pleine tronche et il va falloir résister. C’est très fun à gérer et je suis sûr qu’un hydrologue serait très doué pour les derniers instants d’une mission.

Car justement, une partie se compose généralement de deux gameplay distincts: la première phase de construction qui requiert de s’étendre rapidement pour pouvoir vite ériger des défenses et survivre. Celle-ci s’apparente donc totalement à un jeu de stratégie en temps réel à l’ancienne.

Quant à la deuxième phase, elle rappelle plus les tower defense. Vous mettez généralement tout le reste du gameplay en pause pour construire les meilleures défenses possibles à coups de tourelles automatiques et de pylônes électrifiées.

They Are Billions PC

Il y a de quoi faire…!

Le jeu passe par plusieurs ères technologiques basées sur vos ressources (bois, pierre, fer, etc.) et propose donc beaucoup d’unités, de constructions, voire de merveilles à bâtir différentes. La plupart de ces avancées devront être recherchées in-game mais débloquées dans un arbre de compétences entre les missions. Alors bon, l’élément RPG est cool, mais les nouveaux joueurs risquent de mal dépenser leurs points et rendre le jeu encore plus dur. Votre nombre de poins à répartir est, en effet, limité et beaucoup d’améliorations sont superflues.

TAB propose une variété d’ennemis correcte avec des infectés qui passent par-dessus les murailles ou d’autres qui crachent de l’acide. Ce qui permet des renouvèlements de situations suffisamment fréquents.

Vous n’aurez jamais de répit, car des hordes programmées viennent vous attaquer régulièrement. Une horloge vous montre le temps qu’il vous reste avant la prochaine offensive ennemie. Ceci jusqu’à la dernière vague où les infectés débarquent de toutes les directions en même temps. C’est généralement la dernière étape avant la victoire.

Command & Conquer: Zombie Alert

They Are Billions PC

Joli artwork, mais voilà la cinématique dans son entièreté!

L’histoire est simple: il n’y en a pas. Vous êtes un héro quelconque (homme ou femme, à choix) qui prend la direction des armées de l’empereur Titus et part reconquérir le territoire. Le jeu alterne la construction de colonies, avec des phases où vous contrôlez votre héro et partez à la recherche d’artefacts dans des bunkers.

Ne vous attendez pas à une myriade de cinématiques entre les missions. Ni à des conditions de victoire qui changent régulièrement, avec des objectifs originaux ramenant à un fil rouge narratif. Malheureusement vous devrez uniquement vous contenter de faire des colonies de plus en plus grandes et résister à des hordes de plus en plus gigantesques. Parfois, vous devrez également nettoyer la map toute entière (de toute manière, si vous ne le faites pas tout le monde débarque avec la dernière vague et ça fait encore plus mal). La nouveauté de la campagne, c’est que les missions de construction vous forcent à gérer les choses différemment, avec l’ajout d’un train qui vous apporte vos colons (lol) une fois par jour seulement. Il peut aussi amener des ressources si vous l’améliorez.

They Are Billions PC

Le jeu permet de faire des screenshots de toute la map et c’est plutôt cool.

Les missions à pied rappellent les mission commando des premiers Command & Conquer avec Tanya (NDZyvon: objection, dans le premier C&C, le commando est un type badass qui fume une clope quand on le touche pas. Tanya, elle, apparait dans les Red Alert (tout ça au temps où C&C c’était bien… sniff) , malheureusement en moins bien. C’est lent, très très lent. L’exploration est sympa, il faut absolument tout fouiller pour obtenir des points de recherche qui vous permettront de débloquer de nouvelles technologies. Mais le combat est ennuyeux et votre héro(ïne) est aussi charismatique qu’une porte de grange. Il est possible de dépenser un point dans un arbre de compétences entre chaque mission réussie pour améliorer machin(e). Mais bon, ça ne suffit pas à améliorer l’expérience de jeu.

Les phases « horde » sont bien plus marrantes (et plus dures). Les fameuses sections de pur tower defense entre les missions de construction et d’exploration à pied. Placez des unités, barricades et pièges autour de l’avant poste que vous devez protéger grâce aux points accumulés lors de la campagne. Une fois la mission lancée, vous ne pouvez plus rien toucher, alors préparez bien vos défenses. À nouveau, l’effort est louable mais malheureusement trop faible pour justifier une véritable campagne.

Quant à elles, les escarmouches donnent accès à toutes les technologies disponibles. L’enjeu est de modifier les « mutateurs » (plus ou moins d’ennemis, de temps à votre disposition, etc.) pour augmenter petit à petit la difficulté et débloquer différents environnements. Sans oublier le workshop Steam qui permet d’installer moult mods et autres cartes personnalisées.

Conclusion, mais avec des bouts de zombies dedans

They Are Billions est à expérimenter pour son gameplay simple, mais extrêmement addictif. Malheureusement, la campagne solo n’est pas à la hauteur du jeu. Et il n’y a pas de multijoueur pour rattraper la chose. TAB n’est en aucun cas un mauvais jeu, et mes centaines d’heure dessus le prouvent. Mais il aurait pu faire tellement mieux avec sa campagne solo, un peu décevante malgré la quantité de missions disponibles.

8 jours plus tard sur 10.

Jeu également disponible sur PS4 et Xbox One.

Author: Marsouin

Un homme, une œuvre, une légende ! Ainsi se résume Marsouin, de son vrai nom Marcel Soupape. Il fit ses premiers pas vers la gloire avec la console NES, grâce à son mentor et modèle, son frère. Et tout de suite, c’est le tourbillon et l’enchaînement, notamment, de la Super NES, la N64, la Dreamcast (pas son meilleurs passage), Playstation, Xbox et enfin Xbox 360. Malgré une légère décadence dans son parcours, compensé notamment par sa liaison constante avec un PC, ce n’est rien comparé à la traversée du désert qui suivi. Ni les consoles, ni les PC ne furent d’intérêt pour lui, mais seulement les femmes, l’alcool, la drogue (Les Tuc) et le Djent. Un classique, mais l’histoire finit bien. Car soudain, c’est la rédemption! Contacté par Rael directement, il redécouvre son potentiel via un bol d’urine tous les matins et s’achète une PS4. Depuis le succès est à nouveau au rendez-vous, comme une annonce d’apocalypse.

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Black Friday Simulator 2019 [ They Are Billions, PC ] – Niels Weber - […] Black Friday Simulator 2019 [ They Are Billions, PC ] […]

Laisser un commentaire