Télépathie qui croyait prendre [Psychonauts 2]

Régulièrement, dans nos podcasts, Mush et Zyvon expliquent comment ils s’éclatent en jouant à des jeux qu’on pourrait presque qualifier de travail. Je comprends pas toujours comment c’est possible d’apprécier quelque chose d’aussi laborieux, alors que nous sommes censés nous amuser. Je pensais à ça cet été, couché sur mon transat, mes orteils embrassant la douce caresse d’une légère brise sur la plage. C’est à ce moment-là que Microsoft a fait sonner mon téléphone pour me proposer de tester un jeu qui parle de psychothérapie. Voilà que le travail me rattrape en congés*. Mais que voulez-vous, d’un grand patron à un autre, on ne se refuse rien. Me voilà donc à nouveau embarqué dans les méandres du psychisme.

J’ai donc pris un peu de temps durant mes vacances pour essayer Psychonauts 2. Mais forcément, ça implique que j’ai dû prendre mon temps pour rédiger. Ben oui, je pouvais pas non plus sauter les réceptions de l’ambassadeur, les parties de golf de la présidente, ou le gala de charité. Je pense néanmoins que ça m’a permis d’apprécier le jeu jusqu’au bout et ne pas en être lassé. Gardons cette information en tête et commençons par un peu de contextualisation. Le studio Double Fine fait parti des entreprises rachetées par Microsoft pour leur permettre de développer des jeux exclusifs à la Xbox et au PC. Même si, dans ce cas-là, Psychonauts 2 est également disponible sur PS4.

Cette stratégie doit permettre d’opposer une présence moins molle à PlayStation, qui s’est imposée comme leader du marché ces dernières années. C’est donc une vision sur le long terme qui semble se dessiner. La pénurie de consoles next-gen, PS5 comme Xbox Serie X, crée un contexte dans lequel les exclusivités Sony ne peuvent pas être jouées par tout le monde (faute de PS5), tandis que les productions Microsoft peuvent être jouées sur les PC déjà en place. Psychonauts 2, à l’instar de la plupart du catalogue, est ainsi disponible dès sa sortie dans l’abonnement du Game Pass. Et si cette stratégie de rachat de studios donne l’opportunité de sortir des jeux ayant au minimum la qualité de Psychonauts 2, la démarche ouvre de belles perspectives pour les joueurs.

Remontons à votre enfance.

Un petit peu d’histoire également. Le premier Psychonauts est sorti en 2005, déjà développé par Double Fine. À la tête du studio, on retrouve Tim Schafer dont la bonhommie a laissé des traces sur des jeux comme Monkey Island, Day of the Tentacle, Full Throttle, Grim Fandango, mais aussi Brütal Legend, Broken Age et The Cave. Autant dire que certains de ces jeux figurent au panthéon de mes meilleurs souvenirs de jeune joueur et que dans l’imaginaire de ma famille idéale, Monsieur Schafer occuperait la place d’un oncle qui fait le pitre pendant les dîners de famille. Il y a donc un capital sympathie certain que je ne cache pas.

 

Psychonauts 2 combats

Les combats sont heureusement assez peu nombreux. Ils modifient le rythme de la progression, mais restent accessoires.

 

Psychonauts 2 est un jeu de plateformes-aventures en 3D, dans lequel on incarne le jeune Razputin. Issu d’une famille d’acrobates de cirque, il s’est découvert des pouvoirs psy et a rejoint les rangs d’une équipe d’agents très spéciaux appelés les Psychonauts. Ce second épisode sera l’occasion de remonter aux origines de cette agence, en explorant le passé de ses membres fondateurs. Ceux-ci sont représentés comme une version caricaturale des vrais précurseurs de l’étude de la psyché. Chacun ayant son approche, imagée dans le jeu par un « pouvoir spécial » permettant d’analyser un aspect psychologique. Malheureusement pour Razputin, bien qu’il ait brillé par ses actes dans le premier jeu, il va devoir faire ses preuves face à ses mentors. Ainsi, s’il veut atteindre le statut d’agent, il va devoir  recommencer à la case départ : celle des stagiaires.

 

Psychonauts 2 décors inégaux

Le jeu a subi un développement un peu chaotique sur plusieurs années. On sent que tous les niveaux n’ont pas profité du même soin. Les décors sont donc parfois inégaux. Ici, on est sur du bon.

Trouble de l’opposition

Notre héros fait alors la connaissance de ses camarades de classe en faisant son entrée dans le centre de formation. Une sorte d’école à la X-men, avec des profs dont les pouvoirs dépassent celui de faire avancer l’horloge de la classe à reculons. Cet établissement servira de hub central pour les missions et offrira un terrain d’exploration suffisamment grand pour s’y perdre à la recherche d’objets à collectionner.

Parler des personnages est un bon moyen d’aborder la direction artistique un peu fantasque. Elle risque peut être d’en rebuter quelques uns. Pourtant, derrière celle-ci se dissimule un jeu curieux qui mérite clairement le détour. J’évoquais un jeu de plateformes-aventures en 3D, mais en fait, pas tout à fait. On tient là une formule plutôt hybride, de point and click, mais sans point ni click. La majeure partie du gameplay s’exprime à travers des séquences de plateformes, mais on sent bien que ce n’est pas là le propos central du jeu. En effet, Razputin doit accomplir une succession de missions qui ressemblent plutôt à des quêtes d’aventure. Et dont l’objet est systématiquement lié au psychisme.

 

Razputin Aquato level design

Des idées de level design efficaces qui maintiennent l’originalité d’un niveau à l’autre.

Et qu’est-ce que cela vous évoque?

Razputin a donc le pouvoir d’ouvrir des portes (littéralement) dans le mental de ses interlocuteurs. Il explore alors les méandres de leurs esprits, qui prennent une forme qui leur est propre. Cette belle ficelle scénaristique permet de proposer des niveaux qui ne se ressemblent pas, dans lesquels les objectifs sont différents à chaque fois. Si Psychonauts 2 commence avec un écran explicatif précisant qu’il y sera question de santé mentale, mais qu’il ne remplace pas une thérapie, c’est effectivement dans la manière dont il aborde la psychothérapie qu’il exprime toute sa subtilité.

Tim Schafer expliquait qu’il s’est toujours demandé à quoi ressembleraient les paysages mentaux des gens s’il l’on pouvait entrer dans leur esprit. Chaque esprit visité présente un « trouble » qui modifie la perception de son propriétaire. Je considère que la façon dont Double Fine ont perçu ces nuances pour les implémenter dans leur jeu est particulièrement bien pensée. L’un des professeurs rappellera notamment que le rôle des psychonauts n’est jamais de modifier eux-mêmes l’esprit des autres, mais de les aider à le comprendre et le gérer.

 

Psychonauts 2 main sur la temps

Comme tout bon psychothérapeute qui se respecte, il est important de toujours mettre sa main sur sa tempe lorsque l’on pratique.

Dites-m’en plus.

De multiples thématiques sont ainsi abordées tout au long du jeu, dans une farandole de métaphores très créatives. À commencer par les ennemis, qui sont nommés selon les difficultés qu’ils représentent. Par exemple, les « censeurs » sont de petits bureaucrates à lunettes, qui nous courent après avec un gros tampon « interdit ». Ou les pulsions dépeintes comme des éléments primitifs. Mais c’est dans la mise en scène que l’originalité est la plus prenante.

Par exemple, un des premiers niveaux a comme propos les problèmes de jeux d’argent. Suite à une mauvaise manipulation, Raz crée une liaison mentale chez une personne entre le goût du risque et un moyen de résoudre un problème. Celle-ci se met désormais en tête que c’est en gagnant au casino que la solution se présentera. La mission de Raz sera donc de créer de nouvelles connexions, pour casser ces fausses croyances. En reliant différents nuages d’idées, il est alors possible de soit générer de nouvelles pensées, soit de renforcer celle déjà existante lorsque l’on emprunte un chemin déjà présent.

 

Razputin Aquato psychédélique

Les drogues c’est mal, m’voyez.

Psychonauts 2

Dans le jeu, cela se traduit par des possibilités limitées. Par exemple, relier les mauvaises pensées n’aura pas d’incidence, il suffit de recommencer pour résoudre le puzzle. Mais l’exemple ci-dessus démontre bien de quelle manière sont illustrés une construction mentale et son renforcement. En réalité, se créer une nouvelle habitude est plutôt compliqué. L’esprit aime ce qui est simple et moins cela demande d’efforts plus c’est préférable. On aura ainsi tendance à croire plus facilement une explication dans laquelle on parvient à relier des éléments, que l’on percevrait comme coïncidences, plutôt qu’une autre totalement opposée et bien plus complexe  à comprendre (coucou, les théories complotistes). C’est assez subtil dans le jeu, mais chaque sujet est ainsi illustré par des métaphores visuelles, de game design et de gameplay. Et rien que pour ça, Psychonauts 2 vaut le détour.

 

Psychonauts 2 viva las vegas

Vivaaaaa Las Vegas!

Que voyez-vous dans cette tache d’encre?

Je ne suis pas certain que j’y aurais trouvé le même plaisir sans mon côté psy en toile de fond. Néanmoins, la qualité d’écriture des dialogues et des situations, brillant par son humour quasi omniprésent, fait fortement pencher la balance de mon coeur de joueur. Le personnage de Raz est attachant. J’aime bien son petit air super-déterminé lorsqu’il remet en place ses lunettes d’aviateur. Et la progression se fait de manière très agréable. On débloque au fur et à mesure des différents pouvoirs (télékinésie, télépathie pour voir à travers le regard des autres, tir mental, pyrokinésie, etc.) qui vont permettre à la fois de résoudre des énigmes, mais également de déverrouiller de nouveaux passages. Je ne suis pas tout à fait convaincu qu’il était nécessaire de coller des trucs à collecter dans chaque niveau. Selon moi cela prolonge inutilement la durée de vie du jeu [NDTeiki : et le marketing dit « Est-il vraiment possible de prolonger inutilement ? »].

 

Psychonauts 2 rock

Un jeu Double Fine ne serait pas vraiment un jeu Double Fine sans une partie rock.

Psychonauts 2

Mon exploration de Psychonauts 2 a été rythmée par les dodelinements de ma tête suivant les thèmes musicaux. Je me disais qu’il y avait un côté très Grim Fandango dans ces airs jazzy. Et cela s’explique par le fait que la bande-son est signée par Peter McConnell, le même compositeur sur les deux jeux. L’aspect musical permet ainsi de renforcer l’impression d’univers très différents d’un esprit à l’autre. C’est également cette notion qui doit prédominer dans une psychothérapie, une vraie. Ne jamais partir du principe que nous voyons tous les événements de la même manière. Et prendre le temps de comprendre ce que l’autre voit, comprend, imagine, est fondamental.

Au travers des pérégrinations de Raz, on explore les difficultés auxquelles font face les personnages que l’on « visite » (angoisses, souvenirs refoulés, blocages mentaux, métaphore enfantine face à un alcoolisme parental, etc.). En parallèle, Raz doit lui aussi combattre ses propres démons, dans la réalité, puisqu’il doit affronter sa famille. Elle lui reproche de les avoir laissé tomber (cocasse pour une famille d’acrobates…). Ces scènes, drôles et touchantes, sont aussi l’occasion d’exposer les concepts de transmissions, de valeurs, d’attentes et de loyautés, voire même de secret(s) de famille pesant sur plusieurs générations. Chez les Aquato cela se confirme avec cette histoire de malédiction prédisant la mort au contact de l’eau…

 

Razputin Aquato loyautés

Conflits de loyauté quand tu nous tiens.

 

Pronostic, diagnostic et évolution

Psychonauts 2 n’est pas exempt de défauts. Notamment dans la gestion des sauts dans les phases de plateforme et certains niveaux un peu longs (celui des cinq sens psychédéliques, par exemple). Mais il s’en dégage quelque chose de très attachant par son ambiance et son scénario. Attendu depuis de nombreuses années par les fans du premier, il semblerait qu’il ait pu profiter d’un développement sans crunch et c’est à saluer. C’est surtout sa manière intelligente d’aborder les thèmes psychothérapeutiques qui m’a captivé. Ce jeu a un propos et il l’exploite dans son gameplay.

C’est le genre de jeu qui mériterait qu’on débatte de la symbolique, des interprétations et des hypothèses que chacun voit dans les métaphores qui y sont présentées. Double Fine nous offre une balade psychique inventive, drôle et palpitante jusqu’à son twist final. Merci de proposer cette vision de la prise en charge thérapeutique. La seule question qu’il me reste est de savoir où je m’inscris pour obtenir mon psycho-portail?Psychonauts 2 portail

 

Note : 9 on se revoit la semaine prochaine sur 10.

Testé sur PC, disponible sur Xbox One et Series X|S (cross-plateformes via le Game Pass) et PS4.

*Si vous l’ignoriez, lorsque je ne suis pas occupé ici à combattre le crime, les précommandes et les tests en retard, je suis psychothérapeute.

 

 

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire