Le monde selon Marx [Workers & Resources: Soviet Republic]

Édité et développé par 3Division, Workers & Ressources : Soviet Republic est disponible en accès anticipé sur Steam où il a reçu des évaluations récentes très positives. Ayant l’ambition d’être bien plus qu’un city-builder au look communiste, ce jeu (que j’abrègerai W&RSR dès maintenant, ce titre étant beaucoup trop long) porte extrêmement bien son nom. Extraction et gestion des ressources, planification économique, stratégie de peuplement et administration des transports sont au programme. Retour sur le jeu que certains annoncent déjà comme le plus dur et le plus complet du genre.

La république, c’est moi !

Camarade, aujourd’hui est un grand jour ! Le comité central a validé votre promotion. Vous avez été nommé gouverneur du Yak-Yakistan, une région inhabitée et dépourvue d’infrastructure. La glorieuse mission qui vous a été confiée est simple: fonder une République socialiste et en faire une superpuissance industrielle. Pour être tout à fait honnête camarade, cette tâche s’avérera difficile. La gestion de ressources est une chose complexe et le choix des véhicules, par exemple, peut se révéler capital (y’a un jeu de mots, bravo à toi si tu l’as trouvé). Le contexte mettra vos capacités stratégiques à rude épreuve. Raison pour laquelle je vous conseille de TERMINER TOUS LES TUTOS de Soviet Republic avant de commencer votre labeur (NDZyvon: OH QUE OUI!). Essayez de rendre Lénine fier !

 

Workers & Resources: Soviet Republic

Véhicules flambants neufs pour une poignée de roubles.

Vous savez ce que c’est une dictature Dolorès ?

W&R: Soviet Republic vous propose de gérer tous les aspects de votre république. De la production de nourriture à sa vente, en passant par son acheminement, tout est à faire. Pareil pour l’énergie, de l’extraction d’uranium ou de charbon jusqu’au transformateur de quartier, chaque étape est un défi qui conditionnera le résultat final. Il vous sera également proposé d’inciter les habitants de vos villes à travailler à un endroit plutôt qu’un autre en fonction de vos besoins, envies ou même pulsions fugaces sans motivation claire. Dans les réglages les plus poussés, vous interviendrez directement dans la création des places en crèche. Ou dans la répartition des stocks de carburant aux divers transports publics. Pas d’inquiétude, c’est pour le bien de tous. La micro gestion est ainsi au cœur du gameplay.

Workers & Resources: Soviet Republic night

Soviet by night.

Réalisme socialiste

Le travail de reconstitution est vraiment bluffant ! Les immeubles d’habitation, les bâtiments officiels, les usines, tout vous rappellera assurément votre enfance à Tcheliabinsk. Le jeu pousse le vice jusqu’à débloquer les véhicules (tous historiques, sauf erreur) en fonction de la date dans votre partie et de l’année de sortie réelle du modèle. Toujours dans le réalisme, beaucoup de bâtiments fonctionnent en synergie. Les bars (exemple choisi totalement au hasard) sont liés aux distilleries, elles-mêmes liées aux exploitations agricoles. Vous pouvez “jumeler” les bâtiments physiquement au moment de leur construction ou acheter des véhicules et des infrastructures qui feront la liaison de manière automatique (ou manuelle en fonction de vos réglages). Enfin, vous pouvez contourner le problème en achetant les matières premières nécessaires sur le marché international. Vous êtes l’œil du parti et vous voyez tout.

Workers & Resources

Prypiat, destination d’avenir.

Cherche stakhanovistes, libres de suite ou à convenir

Workers & Resources: Soviet Republic Plisskengrad

Le soleil se lève sur Plisskengrad.

Évidemment, W&R: Soviet Republic ne plaira pas à tout le monde. Il s’adresse en priorité aux fans de jeux de construction exigeants et/ou aux nostalgiques de l’Union soviétique. Étant plutôt du deuxième groupe, j’avoue avoir été quelque peu décontenancé par sa difficulté. Les graphismes sont très beaux et les musiques sont plutôt bonnes (les goûts et les couleurs, toi-même tu sais) quoiqu’un peu fatigantes sur la durée. Le gameplay est répétitif, ce qui me semble relativement inhérent à ce genre vidéoludique. De plus, le jeu est modable (presque) à l’infini. La communauté des joueurs unis a déjà produit énormément de matériel de qualité. Et dire que les capitalistes font des DLC payants… Rappelons que la version définitive du jeu n’est pas encore sortie et les développeurs, apparemment très impliqués, postent du contenu toutes les semaines. Dans ces conditions, difficile de mettre une note. Toutefois, vu le soin apporté à la reconstitution et la cohérence, je pense qu’on peut se risquer à un 7 tractopelles/10.

Early access testé sur PC.

Date de sortie encore inconnue.

L’avis de Zyvon

Camarade !

Workers & Resources: Soviet Republic c’est le jeu représentant notre glorieuse histoire soviétique par excellence! Ce camaïeu de gris béton-vert foncé-brun rouille qui réveille chez chaque patriote ce sentiment infini de fierté est un cadre parfait pour retranscrire l’âme bolchévique. Seule une telle localisation historique peut en effet justifier le contrôle total et absolu du commissaire régional sur le développement de son territoire. Les travailleurs sont des ressources et les ressources sont le travail.

Les possibilités sont immenses. Les espoirs du parti de même. L’échec est aussi présent que les arbres dans la taïga et aussi dur, mais juste, que le Politburo. Parmi les embûches que vous croiserez, Camarade, le terrible et légendaire collectivisme bureaucratique, qui a rongé la grande URSS, sous la forme d’une interface dense, à la limite de l’indigeste. Il s’agit d’un mal nécessaire et volontaire (le parti ne se trompe jamais, ne l’oublie pas), tant les tâches à accomplir sont immenses. Mais la difficulté, en plus de renforcer le genre humain, est porteuse de libération. Constater que son modeste territoire écrase de sa puissance industrielle les pays de l’Ouest dont les populations ne rêvent de que venir servir de rouages à notre grande utopie vaut autant que de recevoir le prix Lénine.

Quant à votre regret au sujet de l’absence de décision politique dans vos possibilités d’intervention. Dois-je vous rappeler, Camarade, que vous êtes un bâtisseur, un développeur de région, mais non point un idéologue? Votre labeur est incommensurable. Mais la direction politique reste l’apanage du comité central. Il sait bien mieux que vous quelles sont les orientations qui vous mèneront à l’émancipation du peuple. N’oubliez jamais ça. Je ne pense pas avoir à vous rappeler que les goulags sont remplis de gens s’illusionnant que le parti se trompe…

 

Author: Plissken

Élevé dans les hautes terres du Val-de-Travers, au sein d'une secte vénérant l'absinthe, il en fut banni à la suite de ses propos, bientôt qualifiés d'hérétiques. En effet, le visionnage du film «The Big Lebowski» lui fit remettre en question son éducation obscurantiste. Honni de tous, il hante désormais les supérettes vêtu d’un peignoir, sirote des russes blancs et joue sur son PC (c’est chiant comme Drucker, le bowling). Lors de ses moments de lucidité, il se plonge dans les écrits du Necronomicon afin de maudire les développeurs de DLC abusifs et de tailler le bout de gras avec les grands anciens. Virtuellement, Plissken se complaît dans les jeux moralement ambigus, absurdes et difficilement compréhensibles par le commun des mortels. Ses tests sont-ils autant maudits que son livre préféré ? Oserez-vous les lire ?

Share This Post On

Laisser un commentaire