Suisse Toy story

Le week-end dernier à Berne se tenait le rendez-vous annuel pour les passionnés de jeux en tous genres. Qui dit « jouer » dit aussi « jeux vidéo », donc forcément on est allé traîner nos guêtres du côté de BernExpo. Première constatation, si ce salon n’a pas la prétention de rivaliser avec les grands comme la Gamescom, l’air y est de ce fait nettement plus respirable.

Foule mario Suisse toy 2015

Attention, une icône du jeu vidéo s’est glissée dans cette photo. Sauras-tu la retrouver? ©SR

Pourtant cette année, la halle dédiée à notre passion à tous (pas la démographie des poneys du Shetland; l’autre) se donnait gentiment des airs de grande convention. Il faut dire que Sony et Nintendo avaient soigné leurs stands et que ça avait de la gueule, ma bonne dame. Il s’agissait donc d’une très bonne occasion pour le grand public d’approcher, facilement et sans bousculade, des titres en avant-première. Nintendo proposait entre autres Star Fox Zero, Xenoblade Chronicles X, Mario Tennis: Ultra Smash, The Legend of Zelda: Tri Force Heroes, et Chibi Robo! Zip Lash, titres dont on vous parlait  dernièrement, ainsi que Just Dance 16 et Skylanders SuperChargers, qui sont déjà tous les deux assurés de conquérir le cœur des danseurs de salon et des amateurs de figurines-qui-font-pas-pouet. Du côté de Sony, Star Wars Battelfront se montrait en version démo et laisse toujours planer un certain doute sur sa capacité à être autre chose que « le jeu trop hype Star Wars ». Mais j’ai envie d’y croire, allez, on peut le faire ! La Beta ouverte vient d’ailleurs juste de commencer, jetez-y un œil pour vous faire une idée. Street Fighter 5 permettait de tester un panel des premiers personnages annoncés et côtoyait entre autre Assassin’s Creed Syndicate ou Sebastian Loeb Rally Evo, ainsi que The Tomorrow Children, qui s’était un peu fait oublié, depuis le temps !

Let’s get ready to ruuuuuumble!

Martinet et vainqueur Swiss Toy 2015

Charles Martinet, voix officielle de Mario, avait fait le déplacement pour agrémenter les tournois de « Wouh » « Wah », « WAHOU »! ©SR

Vous l’aurez compris, pas de grosses nouveautés à se mettre sous la dent. En revanche, il s’y est passé des choses du côté compétitif qui mérite un peu plus d’attention. A commencer par la Swiss Nintendo League, organisée par Gaming Federation, qui tenait son cinquième et avant-dernier événement de la saison, avant la grande finale qui se déroulera à Berne en janvier. Des joueurs de toute la Suisse se présentent ainsi régulièrement lors de ces étapes pour disputer le titre de « Meilleur joueur suisse ». Super Smash Bros. 3DS, a réuni 27 joueurs et a vu MonkeySike, Fabien et Joe grimper sur les marches du podium, tandis que Jiyuu, Kimo et Choupi power ont triomphé des 98 joueurs de Mario Kart 8. La compétition était un cran plus farouche sur Super Smash Bros. Wii U avec ses 149 participants. NonoV2, Zudenka et BTF Smuff ont respectivement gagné les première, deuxième et troisième places.

SGDA Suisse Toy 2015

Une première également pour les développeurs suisses qui présentaient leur dernière productions via le stand Swiss Game Developers Association. ©Digital Kingdom

Pile un étage au-dessus, se déroulait la seconde édition de SwitzerLAN, qui se trouve parmi les plus grands événements du genre en Suisse. Un peu plus de 600 joueurs se sont affrontés pendant ces quatre jours sur DotA 2, CS : GO, Hearthstone, League of Legends et Starcraft 2. Il est d’ailleurs plutôt réjouissant de retrouver ce dernier, puisqu’il a tendance à disparaître des événements du côté romand. Hé bim, transition impeccable, c’est justement un romand qui a pris la première place. Funk, joueur Protoss évoluant sous la bannière de l’équipe Romandy Gaming, a donc remporté les 300 CHF de récompense, en s’imposant face à deux Zerg, représentants mYinsanity, le suédois Winter et Zervas, qui s’est incliné en finale 1-3.

Les résultats pour les autres jeux :

Hearthstone

  1. Yldron
  2. EntryFee
  3. Kyuubi

CS: GO

  1. swissRAGE
  2. mYinsanity
  3. Dirty Swiss Fragger Elite
  4. Qualitas Helvetica

DotA 2

  1. mYinsanity
  2. Swiss Swaggy Boys
  3. Rhino Gaming

League of Legends

  1. Team uPro
  2. BEV Hypnos
  3. Binary Evasion Hydra

Ecorp occupant alors la 5e place et mYinsanity la 6e.

Y a pas que le jeu vidéo dans la vie.

ours suisse toy 2015

De toute façon, les vraies stars du salon c’est eux. Rien que pour ça, on est content d’être venu!

Du beau monde et du beau spectacle étaient donc présents pendant ce week-end. J’ai quand même pris quelques minutes pour faire un petit tour dans les stands adjacents. Je trouve toujours impressionnant de voir tout ce qui peut s’essayer dans ce salon. Les démonstrations de modélisme ont notamment conquis un public assez nombreux quand je traversais la halle. Je me suis notamment retrouvé avec un sourire un peu niais sur le visage quand j’ai vu un grand-père agenouillé à côté de son petit fils qui construisait une maquette d’avion. Le jeu vidéo c’est bien, mais le reste c’est pas mal non plus en fait.

Avec 47’000 visiteurs, la Suisse Toy se clôt sur une note plutôt enthousiaste pour ses organisateurs qui annoncent déjà la prochaine édition, du 5 au 9 octobre 2016.

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire