Point Actu: Conférence Sony E3 2015

Tel Euclès fonçant vers Athènes, j’arrive au bout des conférences de l’E3. Terminons ce tour des éditeurs avec Sony. Show me what you get.

Pour commencer, vu que Microsoft et Sony étaient les deux seules conférences que je n’ai pas pu suivre en direct, il faut que je passe par le lien Youtube de rediffusion. Je constate donc que Sony propose des versions traduites dans une multitude de langues. J’essaye le français mais au premier « pléstassion » j’éclate de rire, ça va pas être possible. Je passe sur la version originale et le mec de Sony en pré-conférence est une vraie tête à claque en VO aussi. Ah, silence, ça commence.

– C’est The Last Guardian qui ouvre le bal, il a suffit que les mots « un jeu attendu depuis très longtemps » soient prononcés pour que la salle soit prise de convulsions orgasmiques. Comme Duke Nukem avant lui, The Last Guardian fini par se débarrasser de son image du jeu éternellement repoussé. Espérons que l’attente valait le coup. Difficile de ne pas voir une (trop?) grande ressemblance avec ICO, l’un des précédents jeux de Fumito Ueda, alors qu’il a été répété plusieurs fois qu’il ne s’agirait clairement pas d’une suite. Le concept d’entraide mutuelle, tout comme l’ambiance restent intéressants, mais il est un peu moche ce chat-poulet non?

– J’aime bien l’univers proposé par Horizon Zero Dawn, avec son héroïne qui pourrait dire « You know nothing, Jon Snow » et ses transformers post-apo. Un gameplay peut être un peu trop vu?

Street Fighter 5 est annoncé comme une exclusivité PS4 et PC. De nouveaux combattants se pointent et d’anciens sparring partners sont de retour. Le style en cell shading est toujours aussi efficace.

No man’s sky refait parler de lui et s’illustre à nouveau dans une séquence qui me fait diablement envie! Ce jeu reste pourtant auréolé de mystère puisque l’on espère toujours qu’il ne s’agira pas d’une simple « démo technique/artistique » et que le contenu sera à la hauteur du côté « bac à sable » annoncé. J’ai encore un peu de mal à concevoir comment rendre un univers aussi vaste suffisamment diversifié pour éviter la monotonie. Mais si les promesses sont tenues, ça risque fort d’être énorme.

– Exclusivité PS4, Dreams propose d’explorer des rêves et non pas des lave-linges comme le titre ne pourrait pas le laisse supposer. Bref, pas grand chose à dire, puisque même les développeurs annoncent pouvoir en parler plus seulement à la Paris Games Week. On ne sait pas trop ce qu’on pourra y faire, mais les psychanalystes se frottent déjà les mains.

– En revanche, le concept de Firewatch m’intrigue! Même si on n’en sait que très peu aussi… En cherchant sur la page des développeurs, Campo Santo, j’ai trouvé cette vidéo de gameplay, plus complète.

– Du nouveau contenu pour Destiny (The taken king) et plus d’imbroglio dans le scénario.

– L’annonce du kickstarter de Shenume 3 est à l’image de ce type dans la salle, debout, filmé en gros plan, les mains sur la tête, qui pleure: pathétique, à tellement de niveaux. Sony qui se la joue grand prince en invitant le projet sur scène pour « filer un coup de main » est bien représentatif de cet excès de bon sentiment dégoulinant sur la nostalgie des joueurs. Bonne chance pour arriver à encrer un concept de gameplay comme celui de Shenmue dans le paysage actuel. Je ne dis pas qu’ils n’arriveront pas à en faire un bon jeu, mais ça ne va pas être évident.

 – Call of Duty… Call of Duty… Call of Duty? ce nom me dit quelque chose, mais impossible de me rappeler quoi. Bah tant pis.

Disney Infinity 3.0 récupère les nouveaux venus dans la grande famille de papi Walt avec Marvel et Star Wars. Les skylanders aamibos figurines issues de la saga galactique seront au coeur de deux jeux (anecdotiques?), le premier à l’époque de la République (Twilight of the Republic) et l’autre de l’Empire (Rise against the Empire) #GottaCatchEmAll

– En guise de clôture, voilà une longue phase de jeu d’Uncharted 4 – A thief’s end. Le dernier épisode étant sorti il y a 5 ans, le délai me parait suffisant pour que je puisse avouer un petit frémissement devant ces images. Malgré un gameplay qui semble toujours aussi répétitif, Naughty Dog sait mettre de l’action en scène.

Eeeet voilà, j’en ai fini avec les conférences 2015 et je suis content d’avoir terminé avec celle-ci. Sony jouit clairement de sa position de force sur le marché actuel. Au travers de ces annonces, bien sûr pas toutes extraordinaires, le message dit clairement que les joueurs sont à la maison. Les « Wouhou Boys » ont d’ailleurs été les plus ridicules enthousiastes lors de cette conférence. Les mecs étaient carrément debout pour l’annonce du remake de Final Fantasy 7! La dose de « bullshit » marketing était quand même bien épaisse. Je constate aussi que, contrairement à Microsoft qui a mentionné à de nombreuses reprises la Xbox 360, Sony n’a que très peu évoqué la PS3. La PS4 vole maintenant de ses propres ailes.

Il y avait définitivement plus du tout de dubstep à cet E3.

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire