La pelle des titans [Titanfall 2, PS4]

Dans Titanfall premier du nom, nous incarnions des pilotes futuristes marchant sur les murs ou leurs gros mechas sur-armés, dans un joyeux bordel multijoueur, et ce uniquement chez Micro$oft. Sa suite propose en plus une campagne solo déclinable sur plusieurs plateformes.

Développé par Respawn Entertainment (une bonne partie de l’équipe à l’origine de la franchise Call Of Duty), Titanfall 2 n’échappe pas à la comparaison avec la licence d’Activision. On retrouve donc un FPS axé principalement multijoueur avec un campagne solo assez courte mais épique.

Vous m’avez bien lu: épique, voire même très fun. Grosse nouveauté de ce deuxième opus, le scénario dans lequel vous incarnez Cooper, jeune pilote pas tout à fait démoulé, accompagné de son titan BT7274. Passons rapidement l’histoire qui rassemble tous les clichés propres à un Call Of Duty: une vilaine organisation à 3 lettres (l’IMC), un mentor qui passe le flambeau avant de mourir, des méchants qui vous racontent leur vie au lieu de vous tuer, une arme secrète destructrice à stopper. Simple, mais efficace. De toute manière on est là pour péter des gueules, pas pour disserter autour d’un thé chaud.

Blabla Titanfall 2 PS4

Bla bla bla, de toute façon je suis le héros et le jeu n’est pas fini, tu t’attends à quoi?

Votre pilote court toujours contre les murs, possède un double saut, et fait des glissades longues d’un demi terrain de footchball. Quand il fatigue, on embarque dans un titan (qui tombe généralement du ciel. Titan fall… t’as compris?) pour tout annihiler sur son passage. On passe donc de phases à pied nerveuses et rapides à des phases plus lentes et bourrines. Le gameplay du pilote est assez jouissif et vous permet de prendre beaucoup de vitesse en maîtrisant glissades et wallruns. Dans l’idéal, vous trufferez de plomb l’ennemi sans même vous arrêter pour faire coucou. Si vous êtes dans la panade, il suffit de disparaître grâce à un camouflage de courte durée qui se recharge. Les armes ont beau avoir des noms et des looks futuristes, on retrouve au final les mêmes que dans tout bon FPS contemporain : MP5, M16, P90, fusils à pompes et autres snipers sont de la partie. On regrettera donc un certain manque de nouveauté à ce niveau-là. La forme change, le fond reste le même. Elle est d’ailleurs plutôt jolie cette forme: rien d’exceptionnel, mais c’est graphiquement très correct. Aucune plainte de ce côté, surtout que les cutscenes sont systématiquement faites avec le moteur de jeu, ce qui rajoute à l’immersion (sauf pour l’intro qui est pré-rendue).

Trip Titanfall 2 PS4

Robert c’est encore toi qui joue avec les boutons?

L’innovation est plutôt à chercher du coté des titans qui possèdent plusieurs classes déblocables tout au long de la campagne. Chaque paquetage comprend une arme principale, un tir secondaire, et deux habilités, ainsi qu’un “pouvoir” ultime qui défonce tout, et se recharge lorsque l’on inflige des dégâts. À vous de choisir ce qui vous convient, ou mieux encore de vous adapter aux titans d’en face. L’ennemi utilise la distance? Sortez le Ronin et allez lui mettre des coups de fusil à pompe dans la tête, avant de le finir au sabre. Il vole de manière imprévisible? Équipez le lance-roquettes et son verrouillage automatique pour faire redescendre ce malandrin. Chaque classe de titan est introduite avec un espèce de boss (un sbire ennemi) qui clôt un chapitre. Honnêtement, ce sont les phases les plus difficiles du jeu. Votre titan est plus dur à maîtriser que votre pilote: c’est lent, et c’est parfois un peu le bordel. En bref, le gros robot nécessite un temps d’adaptation plus long que votre pilote.

Sight Titanfall 2 PS4

Quel ciel!

La grosse nouveauté, c’est la campagne solo, disais-je donc. Plutôt courte (environ 6h en facile), mais très intense, fun, et innovante. Je m’explique: malgré les immuables clichés que j’ai cité plus haut, le level-design regorge d’inventivité. Mis à part quelques phases « couloir à pied » redondantes mais obligatoires, Respawn a su exploiter à fond le gameplay du pilote en proposant des décors parfois énormes et franchement impressionnants. Vous vous retrouverez bloqué dans une chaine d’assemblage où la gravité a l’air d’avoir changé, ou encore explorerez un bâtiment en sautant du passé au présent pour pouvoir avancer. Vous ai-je également parlé de la simple satisfaction que procure un wall run suivi d’une glissade durant lesquelles vous abattez une dizaine d’ennemis? Croyez-moi c’est gratifiant. Le duo que vous formez avec BT7274 est très bien écrit, et les dialogues (parfois à choix?!) sont savoureux. L’archétype de la machine trop pragmatique n’a rien de nouveau mais reste amusant (Non Founet, je ne parlerai pas de C-3PO n’insiste pas! …Mince, je m’étais promis).

Michaelbay Titanfall 2 PS4

Un jeu produit par Michael Bay!

Le multijoueur est évidemment toujours présent avec ses différents modes de jeu: pilotes contre pilotes, titans contre titans, capture du drapeau, free for all, domination et match à mort par équipe. Ces modes sont pour la plupart légèrement différents et intègrent par exemple de l’IA, mais en gros tout est écrit sur le couvercle. De mémoire, pas de gros changements par rapport au premier. Les pilotes sont un peu plus lents au sol, mais plus rapides lorsque vous courrez contre les murs. Ceci afin de réduire le coté aléatoire des frags. De même, ce n’est plus un compteur de temps qui vous fera attendre votre machine de guerre, mais un compteur à charger pour pouvoir l’appeler. Si, comme moi, vous êtes un vicieux qui aime utiliser la diversion, vous pouvez toujours choisir de ne pas monter dedans et laisser l’IA faire le boulot. Comme dans tout bon FPS moderne, vous pouvez personnaliser armes, équipements, titans, skins, bannières, patchs, sous-vêtements et menus de midi. Pas sûr que les différentes classes de titan soient vraiment équilibrées, mais le jeu propose assez d’options pour pouvoir contrer les tactiques les plus dévastatrices, à vous de faire le bon choix.

wow Titanfall 2 PS4

La prochaine fois je prendrai un taxi…!

Titanfall 2 se veut pourtant un jeu principalement multijoueur, et c’est là que le bât blesse. Pour avoir joué au premier, je reste sur une impression de déjà-vu. La campagne est géniale et apporte vraiment quelque chose à la licence, mais le multi manque de changements et ressemble plus à un gros add-on qu’à une suite. Un jeu qui mérite néanmoins l’attention de tout amateur de FPS pour son solo vraiment fun et son multi efficace, surtout si vous n’avez pas joué au premier. Perso, ça me rappelle la série des Mechwarrior et j’ai retrouvé la franchise Titanfall avec plaisir.

7 GLaDOS sur 10.

Jeu également disponible sur PC et Xbox One.

samurai Titanfall 2 PS4

Le choc des titans (haem…).

Author: Marsouin

Un homme, une œuvre, une légende ! Ainsi se résume Marsouin, de son vrai nom Marcel Soupape. Il fit ses premiers pas vers la gloire avec la console NES, grâce à son mentor et modèle, son frère. Et tout de suite, c’est le tourbillon et l’enchaînement, notamment, de la Super NES, la N64, la Dreamcast (pas son meilleurs passage), Playstation, Xbox et enfin Xbox 360. Malgré une légère décadence dans son parcours, compensé notamment par sa liaison constante avec un PC, ce n’est rien comparé à la traversée du désert qui suivi. Ni les consoles, ni les PC ne furent d’intérêt pour lui, mais seulement les femmes, l’alcool, la drogue (Les Tuc) et le Djent. Un classique, mais l’histoire finit bien. Car soudain, c’est la rédemption! Contacté par Rael directement, il redécouvre son potentiel via un bol d’urine tous les matins et s’achète une PS4. Depuis le succès est à nouveau au rendez-vous, comme une annonce d’apocalypse.

Share This Post On

Laisser un commentaire