Gamescom 2022: Microids

Ça y est, le rendez-vous final, nous y sommes. Au terme des ces quelques jours intenses à Cologne, voilà que j’entrais dans la caverne, en serrant fermement ma torche d’une main et écartant les toiles d’araignées de l’autre. L’idole de fertilité des chachapoyas devait se trouver là. Après toutes ces années de recherches, toutes ces contrées explorées, tous ces efforts pour…. Oh tiens, un plateau de fromages!

Rien de menaçant chez Microids, au contraire, l’accueil est à la bonne franquette, comme disait ma mère quand elle improvisait un repas pour douze personnes. Dans ces cas-là, ce n’est pas impossible qu’on sorte quelques restes du frigo. C’est pourquoi on va commencer par Marsupilami: Le secret du sarcophage. Sorti en 2021 déjà (Ps4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, Switch, PC, Mac), il jouit de critiques étonnamment bonnes pour un jeu adapté d’une bande dessinée. C’est encore assez courant de ne voir là qu’un simple « produit dérivé ». Pourtant, le studio lyonnais Ocellus est parvenu à générer l’exception (ou l’une d’entre elles). Apparemment, il lui a été reproché de copier de manière un peu trop ostentatoire ce qui se fait chez les concurrents (Rayman, Donkey Kong ou encore Sonic). Je mets du conditionnel parce que j’avais suivi sa sortie du coin de l’oeil en l’ajoutant sur la liste « Faudra que je m’y intéresse quand j’ai le temps »©.

 

Marsupilami plage

 

Mais pourquoi, en parler maintenant alors? Parce que face à des critiques ayant jugé le jeu un peu trop court, du contenu supplémentaire sera mis à disposition gratuitement le 17 novembre par Microids. Nos trois marsupiaux feront donc un crochet dans un monde perdu peuplé de dinosaures! (oui, je m’emballe toujours quand il y a des dinosaures). J’ai donc pu parcourir les premiers niveaux de cette extension. Je n’ai pas pu m’empêcher de me prendre sa direction artistique en pleine tronche: c’est super joli! Je retrouve parfaitement l’ambiance de la jungle telle que montrée dans la BD. Et sans vous le divulgâcher, parce que ce serait dommage, je vous informe que l’arrivée dans ce monde perdu est l’occasion d’une séquence jouable superbe qui n’a rien à envier aux films d’animation.

 

Marsupilami eau

 

Alors c’est vrai qu’en termes de gameplay, j’ai souvent eu l’impression de jouer à quelque chose de « déjà vu », notamment dans le fait de pouvoir se rouler en boule et opter pour une traversée des niveaux plus intense, rapide et nerveuse. Mais ça restait très plaisant! Je vous en parlerai volontiers plus en détail après l’avoir essayé plus longuement. Mais j’ai l’impression que je pourrais, sans soucis, lui coller la recommandation à jouer en famille. Ok Marsu, t’as gagné le droit de grimper dans ma liste « FQJMIQJLT »©.

 

 

On reste chez Microids, mais on change d’éditeur, pas de jeux, de BD. De Dupuis, on passe à Dargaud (pour les bases). Et on voyage de la jungle Palombienne à la Gaule et l’Hibernie (ou Irlande, pour les jeunes d’entre vous). Astérix & Obélix XXXL: Le bélier d’Hibernie s’est laissé approcher en long et en large, puisque j’ai eu l’occasion d’y jouer confortablement lors d’une session Switch.

Commencez par noter la présence d’un troisième X, qui permet de distinguer ce jeu des trois XXL sortis précédemment. Subtile! Si les Romains sont fous et que les Gaulois sont râleurs, celui qui me servait de guide avait plutôt le ton taquin. Tel Caius Pupus accompagnant Astérix et Obélix dans leurs 12 travaux, Pascal s’assurait ponctuellement que je n’ai rien raté. Et c’est vrai que ça aurait pu être le cas, tant il y a des petits détails qui peuvent passer inaperçus. Sauf si vous êtes grands amateurs de la BD, dans quel cas vous aurez aussi remarqué qu’on peut envoyer les Romains dans les airs et qu’ils retombent trois secondes plus tard, qu’on peut utiliser les poissons comme arme, ou que les paroles de Sardou sont glissées dans un dialogue évoquant les lacs d’Hibernie.

 

Asterix et Obélix XXXL forêt

 

Astérix & Obélix XXXL reprend la configuration d’origine, à savoir de l’action-aventure vue de dessus avec des paquets de légionnaires à baffer. La possibilité de jouer en coop fait également son retour, mais avec la différence de pouvoir l’expérimenter à quatre désormais! Comme un grand malin, j’ai oublié de demander à Pascalix qui étaient les autres personnages jouables. J’ai néanmoins pu avoir un aperçu de certaines énigmes environnementales dans lesquelles il faut se diviser les tâches pour progresser.

 

Microids Astérix & Obélix XXXL camp

 

Ma session de jeu s’est terminée par une « arène », un camp romain à nettoyer. Il faut parcourir toute l’enceinte pour trouver le dernier soldat encore debout pour pouvoir clore le chapitre. Ces niveaux-là offrent également la possibilité de se lancer des défis à celui qui le terminera le plus vite. Je dois dire que j’ai passé un moment agréable dans la jolie forêt gauloise. Et si l’ambiance sonore et l’humour semblent être au rendez-vous, j’ai un léger doute sur la finesse de l’animation. Je mets volontiers ça sur le compte de l’écran de la Switch en mode « portable. À confirmer donc sur un écran géant de centurion et à quatre joueurs, parce qu’il assez bien assez de sangliers au banquet final. Sortie prévue le 13 octobre, sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, PC, Mac et Switch (forcément). Avé, Microid!

 

 

Oh et un dernier petit truc. Depuis la Gamescom, Microids a diffusé la bande-annonce en ligne (ci-dessous), mais sur le moment je me suis bien marré en découvrant un poster de Joe & Mac dans le stand Microids. Un New épisode sortira donc en novembre et cela m’a rappelé des heures de tentatives, avec mon frère, sur Super Nintendo à l’époque, pour tenter de le terminer. Là par contre, il n’était pas encore possible d’y jouer sur place. Mais je suis amusé par cette sortie.

 

Microids Joe & Mac

 

Ma visite chez Microids clôt donc mon expérience Gamescom 2022. Il y a encore d’autres articles qui arriveront, rédigés par mes compères d’aventure. Mais pour moi, ce fut une édition particulièrement chargée, alors que j’imaginais l’inverse! L’absence de grands éditeurs comme Sony, Nintendo, EA ou Activision laissait présager une semaine de convention plutôt calme. Que nenni, dit-on dans les milieux branchés! Cela a surtout été l’occasion de découvrir d’autres options, des jeux moins grandiloquents, mais avec (souvent) bien plus de profondeur.

Merci à vous d’avoir lu ces différents comptes rendus et moi je prends rendez-vous pour 2023!

Retrouvez tous nos articles concernant l’édition 2022 de la Gamescom dans notre sommaire!

 

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire