Gamescom 2015: Nintendo

Nintendo c’est la maison. Ce fameux petit coin de paix, avec les mêmes canapés accueillants chaque année. C’est le stand où l’on pourrait facilement squater des heures. Que ce soit parce que ça reste fun de jouer tous ensemble sur un même écran, ou par flemmardise, parce que, quand même là, on est bien posé. Pourtant, même si la convivialité de notre groupe ou de notre hôte sont indéniables, il faut nous donner de quoi satisfaire ce sentiment de cocon confortable.

Si les annonces Nintendo nous avaient clairement convaincues en 2014, cette année s’inscrit dans la triste continuité de l’E3. A savoir que le fer de lance de ce prochain trimestre est le créateur de niveaux pour Mario en 2D, Super Mario Maker. J’ai eu le Gamepad entre les mains et j’ai pu me frotter à la fabrication, puis à la jouabilité des mondes créés. La première partie est un outil complet, rien à redire. Tout est modifiable et très intuitif. On peut basculer entre tous les types de graphisme correspondant à chaque épisodes de la saga Mario, choisir la taille du niveau, si l’on veut mettre un timer ou non, le nombre et le type d’ennemis, un environnement aquatique, cave, château de Bowser, etc. 68 créations sont fournies de base, puis il sera possible d’exporter ses propres oeuvres pour les soumettre à la communauté sur le Miiverse. Politique Nintendo oblige, ceux-ci devront d’abord être approuvés (donc pas de niveau en forme de phallus, on vous voit venir), avant d’être accessibles gratuitement. Bien entendu, une version spéciale sera disponible avec des amiibos exclusifs qui importeront un visuel d’autres héros Nintendo à l’écran, comme Link par exemple, mais n’auront aucune influence sur le gameplay. La seconde étape reste du Mario 2D à 200%, donc rien d’original sous le soleil et la démonstration de mon talent de joueur, plutôt relatif, m’a valu les quolibets de mes petits camarades [NdZyvon: y avait des gens plus petits que toi à Köln? Amazing!]. Il n’est d’ailleurs possible d’y jouer que seul. Curieux concept pour un jeu qui a pourtant gagner les récompense de « Meilleur jeu WiiU » et surtout « Meilleur jeu social » de la Gamescom. De là à dire que ces prix c’est du pipeau… Confier la création des niveaux aux joueurs dénote quand même un certain épuisement des développeurs. En pensant à plus long terme, il est même possible d’y voir la fin des Mario en 2D commercialisés, puisque acheter un produit qu’on peut créer soi-même n’aurait pas de sens. Et les consommateurs sont sensés, n’est-ce pas? Même si l’outil de création est facile d’utilisation, je sais que je n’aurais pas le temps, ni la patience de me lancer dans ce genre d’élaboration. Je n’arrive donc pas à accrocher à l’enthousiasme qui colle au jeu et qui sonne plutôt faux à mes oreille. Sortie prévue le 11 septembre.

Nintendo gamescom starfoxCelui que tout le monde attendait au tournant après qu’il se soit pris les pieds dans le tapis de l’E3, c’était Starfox Zero. Nous avons également eu la possibilité d’essayer ce nouvel épisode de la saga de shoot spatial et s’il nous a paru un peu moins moche que ce que nous avions pu voir précédemment, les textures avaient toujours triste mine. L’ensemble paraissait surtout toujours très mou du genou. Il nous a été précisé qu’il s’agissait d’un des premiers niveaux du jeu et que la difficulté s’installerait progressivement, mais cela n’a pas vraiment suffi à nous convaincre. L’utilisation du gamepad pour viser est plutôt bien intégrer dans le gameplay total, même s’il faut un peu de temps pour s’y faire. Cette mécanique permet de tirer sur le côté en regardant sur le gamepad pendant que le vaisseau file droit sur l’écran TV. Heureusement qu’il reste une année aux développeurs pour nous peaufiner tout ça et le rendre plus… Comment ça il sort à la fin de cette année ? Vous êtes sûr M.Nintendo ? Donc quelques mois pour améliorer le tout et votre communication se concentre avant tout sur Super Mario Maker plutôt que sur un titre que beaucoup attendaient ? C’est pas bon signe ça, moi je vous le dit.

Juste derrière est arrivé Xenoblade Chronicles X qui nous mis une grande claque, même si on n’en a pas vu beaucoup. Pourquoi personne ne parle de ce jeu ? Pourquoi est-ce que Nintendo pense sa communication de plus en plus à rebours ? Serait-il « trop japonais » pour plaire aux familles casu européennes? Les plaines verdoyantes que nous avons pu parcourir étaient superbes, la liberté d’exploration est totale et les ennemis rencontrés avaient un superbe aspect, un design qui claque quoi, et pouvaient se montrer vraiment imposants pour certains ! Mention particulière aux poules géantes avec de grosses couilles accrochées sous le cou. Le système de combat reste le même que dans l’épisode précédent: on choisit d’attaquer une cible, puis les personnages de notre groupe se débrouillent automatiquement pendant que le joueur adopte les stratégies adéquates depuis une liste sélectionnable. Quatre joueurs pourront parcourir ensemble les cinq continents du jeu en ligne, avec des personnages crées par chacun. Je suis à deux doigts d’y voir l’arrivée d’un grand RPG sur Wii U. Il ne reste plus qu’à attendre décembre pour le confirmer.

Cette présentation Wii U s’est terminée par une catastrophique expérience sur Mario Tennis: Ultra Smash. Quatre joueurs parmi nous se sont prêtés à l’exercice du match de tennis en double, avec pouvoir spéciaux. Certains ont affirmé que c’était, je cite : « la manette qui marchait pas », mais le tout semblait très bordélique de toute manière. Les champignons permettant de faire grandir les personnages déclenchent une animation qui coupe complètement l’action en cours et rend le coup de retour quasi-impossible. De plus, les personnages géants occupant une grande place sur le terrain ont tendance à intercepter la balle avec une partie de leur corps patauds. Pas fun pour un sous, on se contentera de lui lancer un regard plein d’empathie.

Du côté de la 3DS, le seul jeu que nous avons pu voir était The Legend of Zelda: Tri Force Heroes, proposant à 3 joueurs de collaborer pour résoudre des énigmes dans l’univers de la saga Zelda. Un système de communication par icônes est assez bien pensé pour indiquer aux autres ce qu’ils doivent faire. En jouant les acrobates, il est possible de créer un totem humain permettant d’accéder à certains éléments en hauteur. Seul, le jeu n’aura qu’un intérêt relatif, mais semble assez prometteur en co-opération. Je crains toutefois une certaine répétitivité ou, du moins, une complexité allant du « trop facile » au « maman tu peux faire pour moi, stp ? ». Sortie prévue le 23 octobre. Sans avoir pu mettre les mains dessus, faute de temps, nous avons également eu des échos assez positif concernant Chibi-Robo Zip Lash.

 

Au final, une fin d’année un peu tristounette chez Nintendo et un début 2016 qui s’annonce en demi-teinte. Pendant la Gamescom a eu lieu la fameuse mise à jour majeure de Splatoon, dont on vous parlera plus en détails très prochainement. Avec ce titre, Nintendo était sorti des sentiers battus et on pouvais espérer que cette poussée de témérité pourrait se ressentir sur les sorties à venir. Malheureusement, on ne retrouve clairement pas ce même engouement dans le reste de l’actualité qui fait, du coup, un peu pâle figure. Ou du moins dans les licences officielles, car de plus en plus de jeux indépendants débarquent sur le Nintendo E-shop et c’est probablement là que se trouveront les produits les plus intéressants. Mais j’ai également un sale pré-sentiment: est-ce que Nintendo ne se détacherait pas progressivement de sa Wii U ? Est-ce qu’ils y croient seulement encore? Ou sont-ils en train de la pousser gentiment vers le home pour faire place à la mystérieuse NX? Mais je suis sûrement le seul à me poser encore la question…

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire