Gamescom 2015: Donjon de Naheulbeuk + Motoracer 4 chez Microïds.

Je m’en étais déjà mis plein les mirettes avec les point and click chez Microïds, mais il restait deux projets à présenter brièvement, dont un qui réjouira les fans d’un certain groupe d’aventuriers aux bras cassés.

Donjon Naheulbeuk groupe

« Akala miam-miam »

C’est bien du Donjon de Naheulbeuk dont il est question. Les célèbres sketchs audio ont été déclinés sous de multiples supports jusqu’à maintenant, il est donc tout naturel de les voir débarquer également en jeu vidéo. Sous forme de RPG en 3D isométrique, nous accompagnerons les héros conscients d’être dans un jeu vidéo, à travers une revisite des codes du genre, agrémentés de combat en tour par tour. Après avoir lamentablement échoué dans leur quête, les quelques survivants remonteront le temps pour comprendre ce qui a déconné. On peut espérer que cette épopée sera, humoristiquement à la hauteur de la série d’origine! John Lang, créateur de Naheulbeuk, est de la partie, ce qui est plutôt bon signe, assurant par la-même les voix des personnages. Nous n’avons vu qu’une courte vidéo de présentation, montrant des donjons plutôt coloré, dans un style assez cartoon. Etant amateur de la série, j’ai regardé ça avec un intérêt certain et amusé. Il ne reste plus qu’à espérer que la direction artistique pèse son poids, face à une équipe de développeurs (Artefacts Studio) qui s’est, pour le moment, surtout illustrée par des titres très casual sur 3DS et mobiles. On a encore le temps d’en apprendre plus, la sortie n’est prévue que pour 2017 sur PC, Mac, Xbox One et PS4.

 

 

motoracer4 logoL’autre projet à pointer le bout de son nez chez Artefact Studio, est Moto Racer 4, dernier arrivé d’une saga commencé en 1997 et alors produite par Electronic Arts. Les derniers épisodes n’ayant pas fait particulièrement d’étincelles, ce passage de témoin est probablement bon signe pour la franchise. Dans un style très arcade, on aura la possibilité d’y conduire des moto de course et cross, sur des terrains en mondes ouverts, en écran partagé ou en ligne. La vidéo qui nous a été présentée suivait un motard roulant à toute trombe sur une plage. Le rendu tournant sous Unreal Engine 4 était très plaisant. Ce coucher de soleil me donnait envie de foncer dans le vent en écoutant Get Lucky des Daft Punk. C’est du côté du moteur physique qu’il reste visiblement du boulot. La moto semblait plutôt « glisser » à quelques centimètres du sol que rouler. Pour une sortie prévue à l’automne 2016, sur PS4 et Xbox One, il est encore temps d’y remédier. J’ai été un peu moins emballé que par le projet de Naheulbeuk, mais potentiel il y a.

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire