Gamescom 2015: Assassin’s Creed Syndicate

Ubisoft m’a laissé durant 30 minutes le soin de faire mumuse avec le prochain Assassin’s Creed. Je n’ai pas joué à la série depuis le deuxième épisode et je n’ai pas été perdu une seule seconde. Pas sûr que ce soit vraiment un bon signe.

Durant la mission proposée, on incarne avec Evie Frye,  le personnage le plus orienté infiltration des deux jouables. L’objectif est de rentrer dans London Tower, extrêmement bien modélisé comme à l’accoutumée. On arrive tranquillement en bateau et j’en profite pour regarder le paysage autour de moi, il fait nuit et c’est assez joli sans être incroyable. On voit les cheminées des usines au loin, on est en pleine révolution industrielle, une période certainement intéressante à jouer, mais cette mission ne va pas me permettre d’en sentir l’atmosphère. Trois choix me sont proposés pour rentrer; voler la clé sur un des gardes, se faire aider par un collègue présent dans l’enceinte ou se la jouer bourrin. Je choisi la deuxième

Comme dit en préambule, j’ai fait tout les ACs jusqu’au 2 ce qui en fait 4 (oui c’est comme Windows mais dans l’autre sens). N’ayant jamais joué aux derniers sortis, je m’attendais à voir du changement, mais force est de constater que pas grand chose n’a changé, les contrôles sont les mêmes, les armes changent, un peu, mais les principes n’évoluent pas, et sinon rien de nouveau. Mis à part le grappin qui permet, par exemple, de traverser un rue remplie de garde en tyrolienne sans se faire remarquer. Malheureusement, je trouve que ce nouvel outil ajoute plus de facilité qu’autre chose au gameplay. Il est clairement plus simple de se déplacer discrètement avec.

Assassins-Creed-Syndicate-1-1280x718

Ne vous inquiétez pas, ça ne sera pas aussi beau !

Sinon, je n’ai pas grand chose à ajouter, Ubi Soft sort les Assassin’s Creed comme Activision sortait les Guitar Heroes. Il est donc difficile de s’attendre à une révolution entre les épisodes. La sortie est prévue pour le 23 octobre sur PS4 et Xbox One. Pour le PC c’est automne 2015, c’est bien de rester vague, ils apprennent.

Author: Mush

Il est indubitablement, chez Semper Ludo, l’homme de tous les superlatives. Il est le plus grand que Founet, plus vieux que Marsouin, plus beau que Zyvon, plus riche que ces trois-là réunis et surtout plus en retard aussi, souvent. Parolier de l’extrême (le tube des 90ies "Au pied de la lettre", c’est lui), Guitare-héros à ses heures (les plus sombres de notre histoire), Mush fonce dans la vie tel une locomotive humaine. Une enfance menée tambour battant lui a permis de réunir un set complet de capacités vidéo-ludique (tout matériel confondu) de premier-ordre, mais pas que. Ses compétences et son vaste champ d’expertise dans de multiples domaines le tiennent éloigné plus que de raison de ses consoles et de son PC… Malheureusement pour nous tous. Il est donc de bon ton de chérir n’importe quel contribution de ce grand homme si vous parvenez à mettre la main dessus.

Share This Post On

Laisser un commentaire