Gamescom 2014 – Shadow Realms [PC]

EA avait annoncé qu’ils dévoileraient une nouvelle licence lors de la Gamescom. C’est sous la forme d’une collaboration avec Bioware que ça se concrétise.

Annoncé lors de la conférence dub step, le jeu était ensuite jouable en version pre-alpha. Shadow Realms se veut très inspiré par les jeux de rôles papier/crayon pour leur côté imprévisible. Comme Evolve, le jeu est multijoueurs et se joue 4 contre 1. Celui qui est seul joue le « Shadow Lord » (bim!) et tente d’empêcher les autres de progresser, en posant des pièges, invoquant des monstres, voire même en les incarnant ou en créant des doubles maléfiques des héros. Ces derniers forment une sorte d’équipe à la Buffy contre les vampires. Dans un contexte moderne, chacun des personnage jouable a des compétences propres, assez classiques (soigneur, tank, etc). L’équipe doit alors survire en se partageant un nombre limité de vies et en traversant des pièces piégées à l’avance par le « Shadow Lord » (bim!). Dans notre partie, on les a un peu franchies comme une lettre dans du beurre… mais on s’est fait ratiboiser sa mère dans le dernier niveau, avec gros monstres et tout. Bioware va proposer le jeu sous forme d’épisodes, disponibles progressivement. L’idée serait de pouvoir générer des conversations de bureau, comme on le fait aujourd’hui autour des séries TV, nous confie le product manager. On sent qu’on a plutôt joué à un concept qu’à un jeu terminé, mais on s’est bien marré. Qui plus est, c’est une exclusivité PC, pour le moment…

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire