Le test de No-Hell dont vous êtes le héros ! [Far Cry 4, PC]

Far Cry 4, c’est la suite de Far Cry 3. Enfin pas vraiment niveau histoire. Par contre, c’est une sorte de Far Cry 3.5++. Et il est bien ? Oui. Il va me plaire ? Ça dépend. Comment vous dire… Comme souvent, on est devant un titre qui, objectivement, pourra plaire à quelqu’un et pas forcément à un autre (noooon! c’est pas possible…). Est-t-il possible de faire un test qui réponde à vos interrogations, en restant subjectif mais avec un but objectif ?

Allé, on va à le faire à la mode « test dont vous êtes le héros ».

Let me introduce to you, the one and only, Mister Pagan Min.

Let me introduce to you, the one and only, Mister Pagan Min.

Vous entrez chez votre petit artisan local usuel, pour acquérir votre dose régulière de matériel utile, afin d’accomplir la quête qui permettra de poursuivre votre existence: vous noyer dans un nouveau shoot vidéo-ludique pour combler le vide de votre misérable vie sans histoire. En face de vous, sur les rayons délabrés et malfamés de la supérette, coincée entre un cliché sordide (Léa Passion *job de femme*), une compilation must-(pour)have (Cyber-Sudoku et Scrabble-Online) et 250 exemplaires d’addons pour The Sims ©, se trouve une boite de jeu avec pour illustration, le dessin d’un homme affable, quoique légèrement asiatique, en complet rose, assis nonchalamment sur une sorte de trône posé devant le Cervin. Entouré d’un arsenal imposant, il pose négligemment sa main, de manière paternaliste, sur la tête d’un jeune homme en posture de prière, qui tient entre ses mains une grenade. Soudain, vous décidez:

  • De regarder la boite de plus prêt, vous êtes sensible aux allégories dissimulées dans cette image. [Allez au paragraphe A]
  • De quitter le magasin, un endroit qui vend des produits avec un type aux yeux bridés qui s’habille en rose, c’est forcément un truc pour fille, ou pire pour des gens « malades » [Allez ici ].
  • De choisir un autre rayon, vous aimez plutôt les jeux pleins de couleurs dans lesquels l’arme la plus violente est une carapace de tortue. [Allez au… Heu, mais pourquoi je te vousoie Founet d’abord? Oust, sors de ce test, on est entre gamers sérieux ici.]
C'est beau comme du Verlaine.

C’est beau comme du Verlaine.

Author: Zyvon

Élevé à la dure par des parents aux penchants amish, hermétiques à la technologie, l’accès aux jeux vidéo n’a pas été facile pour Zyvon. C’est en utilisant l’argent de sa bar-mitzvah, reçu lors de sa première communion, qu’il s’acheta lui-même un ticket pour les mondes diaboliques de la perversion sous la forme d’une Megadrive. #TeamSonic. Malheureusement, il vécu la crucifixion du hérisson bleu comme une trahison et renonça à jamais aux consoles, pour rejoindre les rangs bénis et accueillant de la glorieuse “PC Master Race”, en jurant qu’on ne l’y reprendrait plus. Son éducation sévère mais néanmoins rustique, lui a donné le gout des choses bien faites et faites jusqu’au bout. Zyvon est dur mais juste mais dur.

Share This Post On

Laisser un commentaire