Ceci n’est pas Destiny (et tant mieux)! [Outriders, la démo]

Défiant tous les codes de Semper Ludo et la doctrine de son maître suprême, je me propose de parler d’Outriders, un jeu qui n’est pas encore sorti. C’est que les bougres nous ont pondu une démo ! Et puis quoi encore, des codes dans le Joypad de ce mois ? Appeler la hotline Sega pour avoir des astuces ? La démarche est pour le moins intéressante à l’heure où l’habitude est de faire payer pour des early access, précommandes et autres béta-gratuite-payante-pour-payer-la-Lambo-du-CEO.

Lorsque Outriders a montré ses premières images, tout le monde a cru à un DLC de Destiny, tant la ressemblance des personnages et de l’univers était frappante. Et si cela se confirme en partie dans la démo, surtout au niveau esthétique, reste que le bestiau est bien différent. Pour imaginer ce que semble être Outriders : prenez l’univers SF-fantastique de Destiny (en version film de série Z), le système de cover de Division (en vraiment moins bien), le feeling général d’un Gears of War (vue 3ième personne, en plus nerveux), le système de loot de Diablo (gloire au messie) et une réalisation générale digne du film Wing Commander (donc mauvaise).

 

Pandora

Pandora, vingt ans après: moins de schtroumpfs, plus de violence.

Mais qu’est-ce que c’est que cette m…

Parce que voilà, en l’état, la démo de Outriders fait mal au sac sur beaucoup d’aspects de la réalisation. Il semble carrément sorti d’un autre âge là aussi. Allons-y pour une petite liste : les graphismes sont très inégaux, les décors et les ennemis sont quelconques, les dialogues oscillent entre abominables et drôles (car abominables), les cut-scenes atroces (la caméra tremble, parce que.. ?), le système de cover semble fonctionner correctement une fois sur deux, l’IA de l’ennemi à l’air d’être réglée sur « avancer et tuer », il y a un bref écran noir avant et après chaque cut-scene –c’est insupportable et ça casse complètement l’immersion.

De manière générale, le jeu semble terriblement manquer de finition, et ce dans une multitude de détails qui donnent l’impression que le jeu a été fait par des amateurs pour un projet de fin d’année. Je suis dur certes, mais sérieux, c’est très étrange pour un jeu à quatre-vingt boules, fait par un gros studio.

 

Charnier

Le jeu ne fait pas dans la dentelle niveau tripailles. À ne pas jouer avec vos enfants.

Et pourtant…

Eh ben. En fait. Malgré tout ça. Le jeu est très agréable à jouer, voir addictif. Le système de loot et de build semble vraiment intéressant, et ce même au niveau très limité de la démo: cet aspect semble d’ailleurs être le plus prometteur d’Outriders. Le gunplay aussi est bien prenant. Certains pouvoirs sont vraiment impressionnants et très jouissifs à utiliser : faire exploser en lambeaux les ennemis d’un coup de lame spectrale, puis regarder les bouts flotter au ralenti dans la bulle temporelle que l’on a créé est assez sensationnel, avouons-le.

Du coup, l’ensemble est franchement sympa, passé les premières (et nombreuses) critiques. Je me suis pris à beaucoup apprécier la démo et à la refaire avec chacune des quatre classes de personnages. Autre point très prometteur pour moi : ce n’est PAS un « jeu en tant que service ». C’est juste un jeu avec un début, une fin, et pas d’abonnement sur quinze ans avec un modèle qui demande aux joueurs de jouer au rythme imposé par les développeurs. Bref, c’est un jeu normal, à l’ancienne, tu joues comme tu veux et quand tu veux. À noter aussi que de la co-op est possible jusqu’à quatre joueurs et que nos personnages seront transférés de la démo à la version complète du jeu !

 

Boucherie

Bienvenue à la boucherie-charcuterie Semper Ludo, je vous mets un peu de steak avec ça ?

Bon, on fait quoi ?

Ben rien, on attend, ou on ponce la démo. Vu l’état technique du jeu, la raison préconise vraiment d’attendre que le jeu sorte (reporté au 1er avril) et que les premiers tests fassent leur apparition avant d’investir. Même si le gameplay a fini par vraiment m’emballer, il y a encore beaucoup d’inconnues au tableau : le studio va-t-il pouvoir améliorer la réalisation? Le jeu aura-t-il assez de contenu et de end-game? Zyvon collectionne-t-il les nains de jardins ? Autant de questions qui, de toute évidence, nous exhortent à ne pas céder à la précommande, d’autant qu’il est possible de se faire les dents sur la démo en attendant !

 

La démo est disponible sur PS4 et 5, Xbox One,S & X, PC. Le jeu est également prévu sur Stadia (lol).

 

Augures favorables

J’ajoute un petit mot sur le comportement récent des développeurs qui laisse présager du très bon pour la suite du jeu. Effectivement, ces braves ont été très actifs et transparents avec les joueurs et ont poussé le bouchon jusqu’à faire un patch quality of life (comme on dit dans les stattups) spécifique pour que la démo soit plus agréable à jouer, en attendant le jeu complet. Tout en répondant aux plaintes majeures des joueurs sur la démo et en détaillant ce qu’ils pensaient pouvoir faire ou non d’ici la sortie du jeu. Franchement, ça fait plaisir et ça donne très envie que le jeu soit à la hauteur lors de sa sortie!

 

 

 

Author: Teiki

Share This Post On

Laisser un commentaire