Gamescom 2015: Cobalt de Oxeye Game Studio chez Microsoft

Pendant que la Xbox One se prépare à un bon gros coup de lifting visuel en novembre, les gars de Oxeye Game Studio, eux, sont en roue libre et sont sur le point de sortir ce qui pourrait bien être le Towerfall de Microsoft.

Pontus et Daniel sont des suédois à la cool, détendus et marrants. Bosser dans le jeu vidéo va tellement remplacer le fait d’être quaterback, dans la catégorie du mec populaire, dans les films du futur, j’en suis sûr. Daniel et Pontus, donc, sont développeurs et sont épaulés par Mojang-j’ai-a-vendu-Minecraft-alors-j’pèse et nous expliquent que leur équipe s’est lancée dans la réalisation de Cobalt sans pression, pour le fun, pour créer le jeu dont ils avaient envie, comme ils en avaient envie. Sous-entendu : entre deux longueurs dans la piscine de dollars de Mojang, on développait un peu, puis on y jouait, on retournait développer, etc. D’ailleurs, ils prennent ça avec beaucoup de second degré et se moque gentiment d’eux-mêmes. Cela se voit dans leur bande-annonce, avec la mise en avant d’éléments comme « des ascenseurs », ou « des hamsters de l’espace ».

Je dois dire que cette vidéo ne rend pas du tout crédit à ce que j’ai pu essayer ensuite. Vous venez de voir quelque chose qui ressemble à énormément de jeux indépendants actuels, visuellement parlant, et qui semble terriblement mou. J’ai donc été le premier surpris en bien, comme on dit. Passons super vite sur le solo pour aborder tout de suite le multi-joueurs: nous nous sommes affrontés à quatre dans différents modes, free-for-all, capture the flag et même un mode épique dans lequel un joueur peur défier tous les autres. Parce qu’il est clairement question de situations héroïques. Chaque fois que quelqu’un est sur le point de toucher un adversaire, avec l’une des nombreuses armes à disposition, le jeu passe en « super ralenti », ce qui permet d’éviter les balles et de renverser la situation avec un saut périlleux arrière. La campagne peut également être faite en co-op. La prise en main est un peu particulière (il faut se baisser pour viser), mais on s’y habitue vite et on s’éclate vraiment. Puisque nous enchaînions les parties de Towerfall à l’appartement durant notre séjour, j’ai retrouvé des sensations connues, avec juste ce qu’il faut de nouveautés. Une très bonne surprise que ce Cobalt! Insultes aux mamans et manettes qui volent prévues en octobre 2015 sur Xbox One, Xbox 360 et PC/Mac.

Cobalt mode survie xbox one

Six modes de jeux seront disponibles.

Author: Founet

A ne pas confondre avec le village vaudois, est à peine plus jeune qu’une Famicom. Vouant un culte à George, il découvrit son amour du jeu vidéo et de la techno allemande pendant les grandes années de Lucas Arts. De ses nombreuses heures passées à cliquer lui vient son humour absurde et sa cleptomanie. Frappé d’une mystérieuse malédiction, les machines semblent se rebeller lorsqu’il les manipule ou fait mine de les regarder. Founet ne roule jamais en-dessous de 88 miles à l’heure et rêve de maîtriser la télékinésie grâce à la Force. En attendant de passer maître Jedi, il joue à la Wii U. Accessoirement rédacteur en chef, quand il arrive à se faire entendre des autres, qui mettent le son trop fort, les farceurs.

Share This Post On

Laisser un commentaire